Les Adrets de l'Estérel

Les Adrets de …

Dans des temps anciens, les Adrets (versant d’une colline exposé au soleil) ne formaient qu’un hameau du village de Montauroux.
Ce hameau ne gagna finalement le droit d’avoir son nom propre que très récemment.

 1 – Comment gagner le droit d’être une paroisse …

Dans des temps anciens, les Adrets (versant d’une colline exposé au soleil) ne formaient qu’un hameau du village de Montauroux. Sous l’Ancien Régime, les fidèles devaient parcourir à pied les 14 km qui les séparaient de l’église de Montauroux pour assister aux offices religieux, par des chemins malaisés, entrecoupés de passages à gué. Ils adressèrent une supplique à l’évêque de Fréjus pour lui demander l’autorisation de construire une chapelle dans leur hameau. Mgr Camelin la leur accorda ; toutefois celle-ci devait rester dans la paroisse de Montauroux.

Notre actuelle église fut donc bâtie et bénie en Août 1648, sous le nom de « Notre-Dame des Maures ». Mais l’éloignement devenant un problème pour les prêtres chargés de la servir, ceux-ci étaient souvent absents, et les mourants partaient sans recevoir les derniers sacrements.

Les Adréchois obtinrent de Mgr Du Bellay une ordonnance érigeant la chapelle en cure perpétuelle, créant ainsi la paroisse des Adrets le 10 mai 1745.

2 – … pour avoir celui d’être une commune …

La Révolution, puis le Premier Empire passèrent qui instituèrent les communes, et Les Adrets devinrent officiellement … un hameau de la commune de Montauroux. Il fallut attendre Napoléon III, Empereur de tous les Français, pour que, le 17 avril 1867, « la section des Adrets distraite de la Commune de Montauroux, Canton de Fayence » devienne une commune à part entière, sous le nom de « Les Adrets de Montauroux ». Cependant 20 années de négociations âpres furent nécessaires pour que soit signé l’acte notarial authentifiant le partage des biens entre Montauroux et les Adrets.

3 – … et devenir …

Un an plus tard, la nouvelle commune fut rattachée au canton de Fréjus. Alors se posa le problème de l’acheminement du courrier postal qui, au lieu d’être distribué aux Adrets était acheminé à Montauroux, « Les Adrets de Montauroux » étant confondus avec le quartier des Adrets, à Montauroux. Monsieur Auguste Niel, Maire de la commune, et son conseil municipal, obtinrent le 21 décembre 1891 l’autorisation du Président de la République, Monsieur Sadi Carnot, de changer le nom de notre commune pour « Les Adrets de Fréjus ».

4 – … enfin soi-même.

Après 72 années de paix postale, de nouveaux problèmes d’acheminement du courrier apparurent.

Le conseil municipal et Monsieur Roger Coudenq, Maire, demandèrent que le nom de notre commune fut à nouveau modifié en « Les Adrets en Estérel ». Suivant le conseil de Monsieur l’Archiviste départemental, Messieurs Michel Debré, Premier Ministre et Monsieur Roger Frey, Ministre de l’Intérieur, signaient, le 2 mars 1962, le décret qui donnait son nom actuel à notre commune : « Les Adrets de l’Estérel ».
Source : D’après l’article de Mme Andrée Lozano, conseillère municipale – Journau deï Adrechans n° 2 de Janvier 1984. 

Marqué sous :

Mairie des Adrets de l’Estérel

HORAIRES

  • lundi 08:00–12:00 14:00–18:00
  • mardi 08:00–12:00 14:00–18:00
  • mercredi 08:00–12:00 14:00–18:00
  • jeudi 08:00–12:00 14:00–18:00
  • vendredi 08:00–12:00 14:00–17:00

République Française

Contact

Mairie des Adrets de l’Estérel
2 rue du Violon, BP 20
83600 Les Adrets-de-l’Estérel

E-MAIL : Formulaire de contact

TÉLÉPHONE : 04 94 19 36 66

informez-moi

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez une fois par mois les nouvelles informations

Les instructions pour vous désabonner sont incluses dans chaque message.Mairie des Adrets de l'Estérel