Les Adrets de l'Estérel

Budget 2018 : Contraint mais maitrisé

Le budget primitif 2018 ne diffère guère de celui, satisfaisant, du précédent. Le Compte Administratif c’est-à-dire la réalisation du budget voté en 2017a permis de dégager un excédent important.

Grâce à l’engagement de tous, élus et fonctionnaires, la politique budgétaire est restée la même que d’habitude : poursuivre les économies de fonctionnement là où cela est encore possible afin, cette année encore, de ne pas augmenter les taux des impôts communaux et de dégager de nouveaux excédents qui permettront de réaliser les opérations d’investissement indispensables.

SECTION DE FONCTIONNEMENT

Les dépenses réelles sont quasiment identiques à celles de l’an dernier quels que soient les chapitres (3.080.000€ contre 3.142.000€ en 2017). La réduction des dépenses courantes (notamment les diverses fournitures) se poursuit mais nous sommes arrivés à la marge. L’effort sera porté sur l’entretien de la voirie et, notamment, la remise en état des secteurs dégradés du quartier de l’Eglise.

Les recettes réelles sont en légère diminution. A l’heure où nous avons voté le budget ; certaines inconnues subsistaient et nous avons été très prudents. Ce que l’on sait, c’est que malgré ses promesses, l’Etat a encore diminué la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) : de 86.000€ en 2017, elle est tombée à 76.800€ cette année.

Nous avions longuement expliqué l’an dernier combien notre commune était pénalisée par rapport à la moyenne des communes de même strate démographique (la dotation est 3 fois inférieure). Notre village subit une double peine : faible dotation + diminution de l’engagement de l’Etat spectaculaire (en 2012, la DGF était de 324.000 €). Certitudes également, la quasi-disparition des emplois aidés génère moins de remboursements de l’Etat.

Par ailleurs, nous tenons comme probable la diminution des remboursements des assurances suite aux arrêts de travail longs et justifiés de certains employés en 2017 (Chapitre : Atténuations de charges). On peut espérer pour tous que cette année sera moins pénalisante.

Ces « pertes » sont en partie compensées par une évaluation à la hausse des droits de mutation liés aux transactions immobilières que nous avions largement sous-estimé l’an dernier (ici encore par précaution puisque ce n’est qu’en fin d’année que le « verdict » tombe).

Pour ce qui est des impôts locaux, s’ils rapportent un peu plus à notre budget, les taux communaux -comme les années précédentes- restent STABLES et demeurent parmi les plus bas du Var.

Ce sont les BASES fixées par l’Etat qui augmentent du taux d’inflation de l’année précédente (1,2% en 2017). Il reste que, vu la diminution des recettes de la plupart des chapitres, les impôts dépassent désormais 80% de nos recettes.

Les Adréchois comprendront aisément que c’est grâce aux économies drastiques faites sur les dépenses de fonctionnement que la commune peut s’en sortir sans pénaliser la population.

  1. Prélèvement opéré par l’Etat sur les communes dont les habitants ont un revenu fiscal élevé à destination des communes moins favorisées
  2. Il s’agit du remboursement des intérêts des emprunts. Celui des annuités du capital emprunté est abondé par la section d’investissement
  3. La maîtrise des dépenses de fonctionnement a permis de virer 238.000 € (qui s’ajoutent à ce chiffre) à la section d’investissement.

SECTION D’INVESTISSEMENT

Le montant des opérations d’équipement prévues cette année peut paraître relativement faible : un peu plus de 120.000€.

Mais il faut tenir compte de plusieurs éléments : l’importance de Restes à Réaliser des années précédentes concernant des investissements programmés qui sont en cours ou pas encore réalisés; le coût de certains projets qui nécessitent une programmation sur plusieurs années budgétaires (2018,2019 voire 2020) tant pour des raisons financières que pour la durée de la réalisation : c’est notamment le cas pour la future Salle des Fêtes financée par la commune dans le cadre de la réalisation de la Maison de l’Estérel.

Pour autant, des opérations non négligeables sont budgétées cette année :

  • les plus importantes concernent : la poursuite de la rénovation du bâtiment de l’école élémentaire notamment son isolation thermique; l’amélioration de la voirie avec la fin des travaux sur les chemins de la Tuilière et des Sigalons principalement ;
  • d’autres non négligeables intéressent la création ou la réhabilitation de « bâtiments » communaux : création d’une nouvelle aire de jeux pour enfants au centre du village ; mise aux normes du stade et éclairage du Citystade; travaux dans l’Eglise et la Maison des Associations… ;
  • d’autres encore visent à améliorer la vie des Adréchois : bornes pour les véhicules électriques (déjà installées); renforcement du Très haut Débit (THD) ; extension de l’éclairage vers la DN7 au Logis de Paris; acquisition foncière ;
  • enfin, comme chaque année, procéder au renouvellement du matériel informatique obsolète, du mobilier de cantine, de véhicules du service technique qui ont fait leur temps et, bien sûr, le débroussaillement des interfaces.

En conclusion, grâce aux efforts communs, nous vous présentons un budget qui « tient la route ».

Je tiens à remercier chaleureusement tous ceux qui, malgré les difficultés rencontrées, ont énormément travaillé à son élaboration.

Mairie des Adrets de l’Estérel

HORAIRES

  • lundi 08:00–12:00 14:00–18:00
  • mardi 08:00–12:00 14:00–18:00
  • mercredi 08:00–12:00 14:00–18:00
  • jeudi 08:00–12:00 14:00–18:00
  • vendredi 08:00–12:00 14:00–17:00

République Française

Contact

Mairie des Adrets de l’Estérel
2 rue du Violon, BP 20
83600 Les Adrets-de-l’Estérel

E-MAIL : Formulaire de contact

TÉLÉPHONE : 04 94 19 36 66

informez-moi

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez une fois par mois les nouvelles informations

Les instructions pour vous désabonner sont incluses dans chaque message.Mairie des Adrets de l'Estérel